DISCUSSIONS AUTOUR DU THEME DES OBJETS ARCHEOLOGIQUES EN GENERAL ET DES FIBULES EN PARTICULIER.
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 La fibule en or du centurion Quintus Sollonius

Aller en bas 
AuteurMessage
ORO
Admin
ORO

Messages : 617
Date d'inscription : 27/09/2011

La fibule en or du centurion Quintus Sollonius Empty
MessageSujet: La fibule en or du centurion Quintus Sollonius   La fibule en or du centurion Quintus Sollonius Icon_minitimeLun 2 Jan - 12:33

Cette incroyable fibule fut découverte à Vindolanda en 2006 ( Ruines romaines dans le Northumberland ), le long du fameux mur d'Hadrien. Elle serait unique en son genre.

Petite fibule discoïdale en or de 3 cm, dont heureusement le nom du propriétaire est gravé au verso: il s'agit du légionnaire Quintus Sollonius, d'origine gauloise, avec l’ajout de" CUPI " (vraisemblablement Cupius, le centurion en commande des soldats envoyés par la seconde Légion Augusta pour aider à construire le mur d’Hadrien en 122 ap J.C.), la fibule a pour effigie la figure d’une divinité romaine de la guerre en armure et sandales encadré de deux boucliers. Ce décor en particulier, laisse à penser aux spécialistes que ce soldat était un vétéran des campagnes (conduites par l'Empereur Hadrien et Trajan) contre les Daces dans l'actuelle Roumanie.


Apparemment, Quintus Sollonius aurait été un simple vétéran (officier non-commissionné), qui aurait eu au moins vingt ans de service. Les boucliers sur la broche semblent signifier qu’il aurait en effet combattu sous les ordres de Trajan contre les Daces (entre102/107).

Venant conforter cette hypothèse, une tablette découverte dans le fort indique le nom d’une troupe auxiliaire continentale qui s'est installée à Vindolanda vers 90 (et ce jusque 140 ap J.-C.).
Il s'agit de la Cohors Primae Tungrorum Milliaria, Première Cohorte Tongre Milliaire.
Cette unité d’infanterie, à l'effectif théorique de mille hommes, provient de la tribu des Tungri située en Gallia Belgica(forêt des Ardennes, frontalière avec la Germanie Inférieure); ce qui colle parfaitement avec le nom du bonhomme.

Robin Birley, le directeur des fouilles de Vindolanda , n'en revient pas de cette découverte fantastique, car jamais on avait vu une fibule semblable (de un) et d'un tel prix (de deux) ayant appartenu à un si "humble" personnage.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Il s'agit bien d'une évocation de la "Virtus militaire" (valeur militaire, valeur guerrière et force morale) ici représentée sur cette fibule, image que l'on retrouve dans le monnayage romain sous diverses représentations posant aussi des problèmes d'interprétations en numismatique. En effet,les spécialistes hésitent sur l'identité du personnage. Pour certains, il s'agit effectivement de Mars, casqué, une lance dans la main droite, s'appuyant sur un bouclier de la main gauche. D'autres évoquent une personnification de la Virtus militaire sous les traits de ce simple guerrier casqué, symbolisant l'armée romaine.
Quoi qu'il en soit, cette représentation symbolique est présente pour encenser les actes de bravoure d'un général d'armée, d'un empereur. Ce qui correspond à merveille avec l'identité du personnage dont le nom est gravé derrière la fibule.

Cette divinité a bien des origines très ancienne. Elle tient son origine d'une religion, ou elle est représentée soit seule, soit apparentée à d'autre divinités analogues.
Ciceron en parle déjà : "La sagesse et l'Intelligence nous sont venues des dieux et c'est pour cette raison que nos ancêtres ont consacré et publiquement honorés Mens, Fides, Virtus, Concordia. Comment pourrait-on nier que ces divinités, puisque nous les vénérons sous la forme d'images augustes et saintes?"
Les lois des douze tables relatives au culte des dieux célestes, cite aussi ces personnifications, Mens, Virtus, Pietas et fides et proclame que "Par elles l'homme s'élève jusqu'au ciel; les temples auxquels elles ont droit sont justement refusés aux personnifications des vices."
Sous l'empire, les calendriers mentionnent le 29 Mai une fête en l'honneur d'Honos et de Virtus. Le culte de Virtus associé à Honos groupées en cortège avec Mars a une signification militaire dominante. Dès la république (243 av. J.-C.), on construisit des temples doubles après des victoires militaires importantes.
Cette fibule pourrait être une sorte de récompense (comme une médaille) donné à un chef , ou à un soldat méritant, suite à un acte de bravoure durant un combat ou une guerre.
Revenir en haut Aller en bas
https://archeonet.forumgratuit.be
 
La fibule en or du centurion Quintus Sollonius
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bienvenue sur ARCHEONET! :: LA FIBULE :: Venez ici pour parler de fibules et uniquement de fibules (création, restauration, fabrication, rangement...)-
Sauter vers: